ANILH Face aux catastrophes naturelles

Réponse de l’ANILH face aux catastrophes naturelles.

Rôles de l’Association Nationale des Infirmières et Infirmiers Licenciés d’Haïti  dans les plans de désastres départementaux face aux catastrophes naturelles en Haïti.

I.- Contexte  justificatif             

Une catastrophe naturelle est un évènement subit et brutal, qui provoque des bouleversements importants pouvant engendrer de grands dégâts matériels et humains. Haïti de part sa position dans la Caraïbe  est exposée à un large spectre de phénomènes naturels comme : des cyclones, des ouragans, des glissements de sol, d’autres types de désastres etc.…

La problématique  des catastrophes naturelles est  un sujet de grande importance pour  tous les acteurs du monde.  Haïti vient de faire  l’expérience d’un violent  séisme le 10 janvier 2010, qui a fait état de 200,000 morts et de 250,000 blessés dont une majorité de rescapés sont handicapés physiquement.

Un bilan de victimes qui selon certains experts aurait été moins lourd si une préparation locale et une réponse urgente avaient été prodiguées. Cette situation interpelle  la responsabilité de l’Association Nationale des Infirmières et Infirmiers Licenciés d’Haïti (ANILH) qui est appelé à prendre part aux actions menées au niveau national pour répondre aux désastres.

Le rôle du personnel infirmier et sa compétence  ont été questionnés, sur la prévention de ces phénomènes. L’ANILH, à travers ce  présent projet se propose de réaliser des sessions de formation en soins d’urgences, gestion des risques fondés sur des principes conformes aux droits humains pour faire face aux éventuels phénomènes naturels  puisqu’Haïti de part sa position  et sa fragilité environnemental  est  exposé à des aléas de toutes sortes.     

II.- Titre du projet :    Rôle de l’ANILH dans les plans de désastres départementaux face aux catastrophes naturelles  en Haïti

III.- But du projet :

  • Contribuer à la réduction des décès et  dommages physiques irréversibles en apportant des soins  et  secours de qualité lors des catastrophes naturelles.
  • Faire la prévention des risques liés aux phénomènes naturels et intervenir rapidement auprès des victimes en les apportant des soins.
  • Former 20 formateurs de formateurs  à travers le pays pour former 10 formateurs dans 10 départements du pays  dans leur région respectif

IV.-Résultats attendus :  

Sous le leadership  de l’Association Nationale des infirmières et infirmiers Licenciés d’Haïti dans les plans de désastres départementaux face aux catastrophes naturelles.

  • Ces infirmières formées formeront à leur tour le maximum d’infirmières dans leur région respectif.
  • Ces infirmières participeront aux plans  de contingences départementales et centrales de désastre.
  • Elles apporteront des soins et secours de qualité aux victimes lors des catastrophes naturelles.
  • Elles participeront à la réhabilitation dans leurs communautés respectives.

VI.- partenaires du projet :

  • L’Association Nationale des infirmières et infirmiers Licenciés d’Haïti (ANILH) est le leader du projet.
  • Le CII : Nous souhaitons que le Conseil international des infirmières et infirmiers vienne en appui à l’Association des infirmières et infirmiers d’Haïti pour l’aider à trouver un  financement  et une aide  technique pour la réalisation de ce  projet 
  • Ministère de la santé Publique et de la Population à travers la Direction des Soins Infirmiers de son Ministère travaillera  de concert avec les infirmières formées  pour intégrer les filiales à l’intérieur du plan de contingence de chaque région  dans le but de maximiser les ressources locales.
  • Les acteurs locaux : Croix Rouge et la brigade civile de la collectivité territoriale  pourront travailler en équipe  et s’entraider au moment de porter secours
  • Les Hôpitaux et les Centres de santé où le personnel sera sélectionné, seront (des mentors)  des phares dans la réplication des exercices de simulation régulière.
  • La Population : sera partie prenante dans les activités de prévention et de mobilisation une fois que le signal d’alarme ait été donné par le Ministère de la santé publique et de la population  

VII.- Modalités pratiques

 Les Participants

Une formation de  formateur sera donnée à un pool de vingt (20) infirmières formatrices qui formeront à leur tour 10 infirmières  des dix (10) départements  géographiques  du pays, pour un total de cent infirmières à travers le pays. Ces dernières formeront le Personnel Infirmier et d’autres Prestataires de soins.

  • Profil : pour être éligible à être formé comme formateur, les critères suivants sont obligatoires :
  • Etre infirmière ou infirmier
  • Avoir Un diplôme du 2ème cycle, gestion- pédagogie – andragogie – maitre formateur
  • Avoir la capacité de transmettre la formation.
  • Les infirmières départementales directement impliquées dans l’élaboration des plans départementaux multisectoriels seront également sélectionnées.

Autres infirmières (ers)et prestataires de soins à former :

Des infirmières et  des prestataires au nombre de 100, seront dans un premier temps sélectionnés  parmi ceux qui sont affectés aux services d’urgence, de chirurgie et d’anesthésiologistes en priorité.  Les autres proviendront des structures sanitaires en général.

Assistance Technique :

L’Assistance Technique   L’ANILH fournira  2 infirmières formatrices en soins d’urgence et deux secouristes.

Pour le département de l’Ouest.

Nouveaute 1 Nouveaute 2 Nouveaute 3 Nouveaute 4

Suivi de la Grand ‘Anse

Suivi grande anse 1 Suivi grande anse

Filiale du St Marc.

Filiale du St Marc 3 Filiale du St Marc 4

Au mois d’Aout 2014.Nous avons termine avec la Filiale du Nord.

Filial du nord 1Filial du nord 2 Filial du nord 4 Filial du nord

Grace à la participation Physique et Financière des Filiales, les Dirigeants des Hôpitaux, Directeurs, Directrices des SI et administrateurs    nous avons réussi à Former une moyenne de 30 formateurs par départements.

Nous souhaitons que ces formateurs s’intègrent à leurs plans départementaux respectifs et répètent cette formation à différents niveaux pour que le plus grand nombre de personnes possible soient prêts à intervenir en cas de catastrophe pour de sauver des vies.